Les conséquences du coronavirus pour le personnel fédéral

Les négociations du 25 mai 2020 entre les organisations du personnel et le conseiller fédéral Ueli Maurer ont montré que le personnel de la Confédération va être confronté à plusieurs changements en raison du coronavirus. En lien avec ces modifications, la défense des intérêts du personnel par le SSP va jouer un rôle important.

Salaires

Au cours des négociations salariales du 25 mai 2020, le conseiller fédéral Ueli Maurer a fait remarquer que les perspectives économiques s’étaient assombries et qu’un renchérissement négatif (-1%) était attendu en raison des conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus. Au vu des grandes incertitudes liées à l’évolution économique, Katharina Prelicz-Huber, présidente du SSP et conseillère nationale, a demandé que l’on inscrive 1% (pour les mesures salariales) au budget, afin de laisser une marge de manœuvre et de pouvoir réagir à la situation telle qu’elle se présentera en novembre. Le conseiller fédéral Ueli Maurer estime actuellement qu’il n’y a pas de marge de manœuvre pour des mesures salariales. Il ne souhaite pas donner de faux espoirs et va probablement biffer les 0.6% prévus au budget pour ces mesures. D’autre part, il rejette aussi la mise en œuvre de programmes d’économies, du moins pour 2021. De nouvelles négociations auront lieu en novembre 2020.

Home office

Les 22'000 employé e s de la Confédération qui font du travail à domicile devraient retourner à leur poste de travail par étapes jusqu’à la fin août 2020. Les conditions nécessaires à ce retour doivent être mise en place (distances, vitres en plexiglass...).

Mais le Conseil fédéral a aussi compris que l’on ne reviendra pas à la situation avant la crise: sur la base des expériences faites durant cette période, il est prévu d’élaborer un projet de travail à domicile (Home office) et de le discuter ensuite avec les organisations du personnel fin septembre. Faut-il établir un droit au Home office? Faut-il que le travail à domicile puisse être ordonné par l’employeur? Quand et comment faut-il verser des indemnités pour les coûts de location et d’infrastructure? Faut-il modifier les heures de présence au poste de travail pour désengorger les réseaux des transports publics?

Le SSP veut s’engager pour faire en sorte que le travail à domicile améliore la situation des employé e s et ne deviennent pas un piège pour ces derniers.

Interruption du projet de construction du nouveau bâtiment à Zollikofen (4ème Etappe)

Les expériences faites dans le cadre de la pandémie liée au coronavirus ont également des répercussions sur la planification des futurs postes de travail. Faut-il encore prévoir des postes de travail pour tous les employé e s, si le travail à domicile prend une ampleur beaucoup plus importante qu’actuellement? Faut-il encore construire de grands bureaux en espace ouvert? Pour clarifier ce type de questions, le Conseil fédéral a interrompu provisoirement le projet de construction d’un nouveau bâtiment à Zollikofen prévoyant 400 postes travail (pour ISCeco).