Pétition «En avant l'école à journée continue!»

Plus de 20 000 enfants et jeunes ont recours chaque jour aux modules bernois d’école à journée continue. Pour leurs familles, le quotidien est désormais impensable sans l’école à journée continue. Les enfants et les jeunes y passent beaucoup de temps et doivent pouvoir s’y sentir bien et s’y épanouir. Pour cela, il faut suffisamment de personnel bien formé et des locaux appropriés.

En novembre dernier, le Grand Conseil a examiné en première lecture la révision de la loi sur l’école obligatoire. Il a décidé dans le cadre des débats de péjorer la qualité de prise en charge dans les écoles à journée continue. L’Association des écoles à journée continue (Verein Berner Tagesschulen, vbt) et le Syndicat des services publics (SSP) Berne Canton n’acceptent pas cette péjoration. Au travers d’une pétition, nous demandons au Grand Conseil non seulement de faire marche arrière, mais d’inscrire explicitement dans la loi une bonne qualité de prise en charge.

Concrètement nous demandons

  • Du personnel bien formé et suffisamment de temps pour les enfants ! L’accueil n’est pas un jeu d’enfant, mais un métier. Les enfants et les jeunes ne sont pas « gardés » à l’école à journée continue, ils sont encadrés avec attention et stimulés. Pour la qualité du suivi, il faut des professionnels qui ont suffisamment de temps à consacrer aux enfants. Les écoles à journée continue ont besoin de davantage de ressources pour pouvoir collaborer avec les parents, l’école et d’autres services spécialisés.
  • Plus d’attention et de reconnaissance pour le travail important accompli par les écoles à journée continue ! Les écoles à journée continue sont primordiales pour de nombreuses familles. Elles contribuent à pouvoir mieux concilier vie familiale et professionnelle et remplissent de ce fait une mission sociale importante. Afin que celle-ci puisse être réalisée avec tout le soin et la qualité requis, le canton doit créer des conditions générales uniformes et les contrôler. La qualité de la prise en charge doit être identique dans toutes les communes de domicile.
  • De bonnes conditions de travail et des salaires équitables ! Les taux d’activité dans les écoles à journée continue sont faibles et morcelés, répartis sur un trop grand nombre de jours de travail, et ils doivent être renégociés chaque année en raison du nombre d’inscriptions variable. Les collaboratrices et collaborateurs ont besoin d’une plus grande sécurité de l’emploi et de taux d’activité plus attrayants. Les conditions d’emploi doivent être uniformisées à l’échelle cantonale. Des salaires uniformes et équitables de même qu’un revenu suffisant pour subvenir à ses besoins doivent devenir une réalité, comme c’est le cas pour l’école.
  • Suffisamment de locaux adaptés aux enfants ! Le quotidien bruyant et mouvementé génère du stress pour toutes les personnes impliquées, et tout particulièrement pour les petits enfants. Les collaborateurs et collaboratrices, les enfants et les jeunes ont besoin de pouvoir se retirer pour se protéger du bruit. Les locaux doivent être bien adaptés aux multiples situations du quotidien de l’école à journée continue. La proximité entre école et école à journée continue est synonyme de trajets courts pour les enfants et les personnes qui les prennent en charge. Les écoles à journée continue ne cessent de grandir, il faut donc aborder la planification des locaux scolaires dans un esprit d’anticipation, d’entente avec tous les acteurs impliqués.

Signer la pétition !

Télécharger la feuille de signature

Downloads
27.04.2021 Feuille de signature - fr PDF (548 kB)
Downloads
28.04.2021 Feuille de signature - de PDF (548 kB)